Durbuy, dossier suspect !

Pas mal de polémique autour de Durbuy, Le Sanglier des Ardennes est plus qu'un hôtel-restaurant, il est un symbole de la ville de Durbuy.  Le patron, Frédéric Cardinael, l’a confirmé, le Sanglier des Ardennes a bel et bien été vendu à Marc Coucke.

 

A quelques mètres du Sanglier des Ardennes, se trouve une petite brasserie familiale.  Romuald Ninane, le patron de cette brasserie, est né à Durbuy.  Il se pose des questions: "Marc Coucke vient d'englober, pour moi, les trois plus grosses entreprises qu'il y avait à Durbuy.  On a quand même peur.  Peur de ce qu'il va faire, de ce qui va se passer.  Va-t-il transformer notre ville?  Il y a plusieurs familles qui ont créé cette ville et là, il arrive, il englobe et on ne sait pas ce qui va se passer."

La première réaction d’identitaires Ardenne a été de se révolter contre le fait du rachat de presque tout le village par Marc Coucke.

 

Mais nous ne pouvons pas réagir selon notre humeur.

 

D’autre part dans un plan futur et plus global, notre but est un allégement de la fiscalité pour permettre aux investisseurs locaux de rester ou de venir s’installer dans la province.

 

Il est donc contradictoire de refuser à un investisseur d’acheter dans notre province.

 

Nous avons suivi les grands nombres de commentaires sur les réseaux sociaux, et le moins que l'on puisse dire c'est une haine envers la personne du fait qu'il soit d'origine flamande, étonnamment les mêmes personnes sont souvent plus tolérantes envers les réfugiés qui coûtent de l'argent.

 

Dans l’affaire de Durbuy, il nous semble que tout n’est pas très clair. Pour identitaires Ardenne, même si nous préférerions un investisseur local, ce qui est impensable avec la fiscalité wallonne, nous ne sommes pas totalement opposés à l'investissement de Marc Coucke.

 

Ce qui nous gêne, c'est le monopole de Marc Coucke sur tout un village. Nous pensons surtout aux habitants et quel seront les répercussions sur leur quotidien.

 

Quel garanties y a-t-il de Marc Coucke, que le village garde son caractère, nous sommes intransigeant avec notre patrimoine.

 

L'emploi promis devrait être exclusivement local, hors de question de faire venir des travailleurs d'autres provinces et certainement pas de l'étranger.

 

Pourquoi les autorités communales plient-elles aussi facilement face, on peut le dire, à cette nébuleuse que représente Marc Coucke ?

 

Le parc prévus par ce personnage englobe plusieurs hectares, quelle répercussion sur l’environnement ?

 

Les personnes auront-elle encore le droit de se promener librement et surtout sans contrainte financière ? 

 

Marc Coucke n’en est pas à son coup d’essai, qu’arrivera-t-il si par son esprit dérangé, il décide de tout revendre ?

 

Ok Marc, tu achètes, mais si tu te débarrasses de la moindre brindille d'herbe, elle doit être restituée à son ancien propriétaire et de façon totalement gratuite, sans quoi nous proposons une saisie par la commune de tes biens sur le territoire de la province.

 

Décidément, Marc Coucke et cette histoire nous paraissent très suspects. Identitaires Ardenne à décider de faire des recherches sur ce personnage ainsi que ses activités, nous tiendrons le peuple informé, car avant toute chose c’est aux habitants de Durbuy que devrai revenir la décision finale de ce dossier.