Pas de pitié pour les terroristes islamiques.

Breendonk, Terroristes, Théo Francken, Identitaires ardennes, Islam, immigration, réfugiés

Nous apprenons avec une certaine joie que le secrétaire d'État Theo Francken, après de longues négociations avec l'Irak, fait expulser un terroriste vers son pays d'origine.

 

 

‘’ Cette démarche est une grande première pour notre pays, car l'Irak refusait depuis des années les rapatriements forcés vers son territoire.’’ (Source Sudinfo).

 

 

Alors non seulement on subit les atrocités commises par les fous d'Allah, mais en plus aucun des pays d'origine de ces barbares ne veut les récupérer, on comprend pourquoi.

 

Et ici nous ne parlons même pas de ceux qui sont nés chez nous et qui souvent sons de deuxième voire troisième génération. Le droit du sol est une hérésie, un chat est un chat et ne sera jamais un chien.

 

Avec notre mauvaise habitude à faire valoir cette absurdité que sont les droits de l’homme, nous nous retrouvons confrontés à un problème avec ces terroristes.

 

Le terroriste est une espèce barbare et sanguinaire, une erreur de la nature, nous ne pouvons de ce fait pas le considérer comme un humain ni comme un animal, les droits de l'homme ne le concernent donc pas.

 

La peine de mort se révèle trop douce pour ce genre de monstre et la perpétuité en Belgique est une vaste blague.

 

Identitaire Ardenne propose l'ouverture d'un centre de détention pour terroristes avec de réelles peines à vie. Pas un hôtel quatre-étoiles comme c'est souvent le cas, mais une prison comme on en trouve encore de nos jours au Mexique, en Russie, etc.…

 

La prise en charge des détenus doit être faite par la famille ou par les personnes du culte qui prône les valeurs culturelles identiques à celles des détenus.

 

Des gardiens armés et autorisés à tirer à balles réelles.

 

Pour éviter une charge économique trop importante, nous conseillons le réaménagement de structure déjà existantes, tel que, par exemple, le fort de Breendonk.