Abris de nuits pour nos pauvres, hôtel pour les migrants ?

migrants, migration, réfugiés, identitaires ardenne, belgique

‘’Ils sont contents d’avoir de la compagnie. Mais elles sont souvent très fatiguées. Toute la journée, ces gens sont livrés à eux-mêmes, dehors, dans le froid. Ces températures basses fatiguent. Ils marchent beaucoup. Et donc, lorsqu’ils arrivent le soir à l’abri de nuit, souvent ils vont se coucher tôt. Bien avant l’heure réglementaire de 23h.’’ (Source La Meuse).

 

Avec des températures bien en dessous de 0, nos pauvres sont bien malgré eux confrontés à un combat quotidien contre le froid glacial qui sévit depuis plusieurs jours plusieurs jours dans notre province.

Nos élus, les associations et toute la smala bien-pensante ouvrent des centres de nuits pour que ces pauvres gens puissent passer une nuit dans un confort tout relatif, mais au moins ils y sont au chaud.

 

Identitaire Ardenne s'interroge, comment est-il possible de ne trouver que des solutions provisoires pour notre population alors que l'on trouve rapidement des solutions durables pour des migrants ?

 

Logés, nourris, chauffé, blanchi et rémunéré, etc.…

 

Les migrants sont considérés par nos politiques comme des invités de choix, alors que notre population crève dans les rues, oui crevé, car c'est le terme le plus approprié à ce que notre population subite, le Belge est devenu un citoyen de seconde zone.

 

Et le malheureux qui aurait encore la possibilité de travailler, lui il paye, enfin il paye, l'État a mis en place depuis des années un racket légalisé.

Il est plus que temps pour le peuple belge de relever la tête, il est l'heure des comptes, les menaces sont nombreuses et nous devons bien comprendre que ses menaces ne sont pas toutes faites par des éléments culturellement extérieurs à notre vieille Europe, la menace intérieure et tout aussi dangereuse.

 

La chasse est ouverte.